4.png

THE BREAK-UP

(LA RUPTURE)

Brooke (Jennifer Aniston) et Gary (Vince Vaughn) forment un couple épanoui, installé, heureux, équilibré dans leurs différences. Bref, un couple normal. Mais un soir, après un dîner, alors que Gary rechigne à l'idée de faire la vaisselle, Brooke explose et décide de rompre. S'ensuit une cohabitation mouvementée dans un nid d'amour transformé en champ de mine.

3 bonnes raisons de regarder :

1) Si vous avez toujours rêvé de savoir ce qu'il se passe après le générique de fin d'une romcom, ce film est fait pour vous. Ici, la partie romantique de la rencontre est résumée en 2 minutes. On se concentre plutôt sur tout ce qui se délite et défait le sentiment amoureux. Toutes les petites rancœurs, les petites flemmes du quotidien qui épuisent le crédit d'amour du partenaire que l'on prend pour acquis. C'est clairement une comédie qui sent le vécu. Et pour une fois, c'est un film qui parle de la fin de l'amour et pas du début.

2) Pour le duo Jennifer Aniston - Vince Vaughn qui fonctionne à merveille à l'écran. On est pris dans cette montée de mayonnaise qui échappe totalement aux deux protagonistes qui se déchirent alors qu'ils s'aiment encore. Pas étonnant qu'ils soient tombés amoureux pour de vrai pendant le tournage. Une histoire d'amour à rebours d'une autre.

3) Pour l'excentricité de Judy Davis, actrice australienne plutôt discrète qui incarne une galeriste tyranno-mégalo, patronne de Brooke, intransigeante dans les affaires, mais pas exempte de bons conseils. On note aussi le petit rôle décalé mais convaincant de Justin Long dans le rôle de l'hôte d'accueil de la galerie (on le préfère quand-même dans He's just not that into you) et l'apparition de Jason Bateman, l'ami de Gary pris entre deux feux.