7.png

SLIDING DOORS

(PILE ET FACE)

Virée de son job, Helen (Gwyneth Paltrow) rentre chez elle. Mais alors qu’elle s’apprête à prendre le métro, les portes de la rame se referment sous son nez. Derrière, les catastrophe s’enchaînent : elle se fait agresser, finit aux urgences, rate la maîtresse de son mec qui vient tout juste de quitter leur appartement. Mais que ce serait-il passé si Helen était montée à temps dans la rame ? Un micro-événement peut-il bouleverser une vie ?


3 bonnes raisons de regarder : 

1) Parce que ce film qui retrace l’histoire de l’héroïne en montrant deux réalités
alternatives était plutôt innovant dans la forme pour l’époque (le film a 23 ans !) et
qu’il vous permet de faire votre propre bilan personnel : préparez les Bic, on vous
prévient, vous allez lister tous les « what if » et les « évités de justesse » de votre

vie. Autre bonne nouvelle : si vous êtes du genre à courir dans les couloirs du métro,
maintenant vous saurez pourquoi !


2) Pour John Hannah qui se pose dans ce film en légitime concurrent de Hugh Grant en incarnant un amateur des Monty Python aussi tendre qu’attachant. Dommage que la
romcom british l’ait à ce point sous-exploité. Pour la petite histoire, c’est grâce à lui
que le film s’est monté alors que la production venait de perdre tous ses
financements. La classe, on vous dit !


3) Pour la bande-son qui nous replonge dans tous nos plaisirs coupables des années
90 : si si, avouez-le, vous aussi vous écoutiez Aqua, Jamiroquaï, Elton John et
Thank You de Dido !