Ce manifeste a été écrit un soir de novembre, après avoir épluché, pour la 492e fois, le catalogue Netflix, Prime, OCS, etc. pour trouver LA comédie romantique qui va nous remonter le moral d'un samedi soir qui ressemble désormais à tous les autres soirs, sans amis, sans apéros, sans bamboche.

La comédie romantique, c'est le genre que le cinéma n'assume plus qu'à moitié... Il regorge pourtant de grands films, qui n'ont ni changé le monde, ni dénoncé des injustices, ni transcendé les critiques du Masque et la Plume, et pourtant...

Le genre est assez riche pour qu'il y ait de BONNES et de MAUVAISES comédies romantiques. Pour qu'elles traduisent une époque, qu'elles gravent nos relations, qu'elles nous montrent ce qui change ou ce qui ne change pas dans nos rapports amoureux.

On ne regarde pas une comédie romantique pour être totalement surpris par le scénario. C'est toujours plus ou moins le même fil que l'on déroule : deux personnages, une rencontre, une relation qui se tisse, éclot, monte en puissance, puis l’on se déchire, et l’on se retrouve. Mais comme les grands improvisateurs de jazz, les génies de la comédie romantique savent aussi se jouer des codes, et dévier.... vers une histoire de rupture, de sororité ou d'amour impossible.

Alors que nous nous morfondions sur la pauvreté des comédies romantiques/de Noël que Netflix nous déstocke comme des réserves de papier toilette (à quelques rares exceptions près) - comme si la production s'était dit qu'il n'y avait pas besoin de se payer un scénariste, ou pire, comme si les scénaristes voyaient l'écriture d’une comédie romantique comme une punition - on s'est demandé : mais qu'est-ce qui fait finalement une BONNE comédie romantique ? Sommes-nous devenues trop exigeantes ? Avons-nous tout vu ? N'y aurait-il plus aucun tour que l'amour fictionnel puisse encore nous jouer ?

La bonne comédie romantique, c'est d'abord celle qu'on a vu plusieurs fois ! Chaque année, tous les cinq ans, une fois par mois... Chacun son rythme, mais c'est comme un refrain.

La bonne comédie romantique, ce sont des personnages avec des failles, des contradictions, des défauts... Bref, des êtres humains crédibles !

La bonne comédie romantique, ce sont des scènes de culte, des répliques collector, qu’on se récite à chaque rencontre, à chaque rupture, à chaque soirée entre filles. L’orgasme culinaire de Meg Ryan dans Quand Harry rencontre Sally, check ! « On laisse pas bébé dans un coin »... Check !  « I’m just a girl standing in front of a boy, asking him to love her »... See what I mean ?  

La bonne comédie romantique, c'est une tension qui monte inexorablement, que l’on doit ressentir, NOUS, spectateurs (-trices), et qui ne peut pas être décrétée.

La bonne comédie romantique, c'est du budget dans la bande-originale. Le terrain de jeu favori des divas : Aretha Franklin, Mariah Carey, Céline Dion en tête. Et des chansons que l’on fredonne toute notre vie, célib, murgée et même à jeun. On n’imagine pas Bridget Jones sans "All By Myself" ou "Respect". Ni Pretty Woman sans... "Pretty Woman" ! Ni Notting Hill sans "She" ou "When you say nothing at all" ?

La (très) bonne comédie romantique, ce sont des personnages secondaires travaillés. Plutôt absents dans les comédies US, plus soignés chez les Anglais et les Français, ils donnent du relief à l’histoire, parfois toute sa singularité ou même une « crazy touch ». Ils sont touchants, drôles, luttent contre leurs propres démons, lâchent les protagonistes emmêlés dans leur ego trip, leur pardonnent... Ou pas !

La très bonne comédie romantique, ce sont des arches narratives plurielles, car c'est là que le scénariste peut vraiment apporter une originalité. Sinon, on se contenterait des contes de fées Disney. Dans le genre histoire linéaire, on n'a pas fait mieux que Cendrillon.

Bref, la bonne comédie romantique, c'est celle où au générique de fin on se dit :

"Mais ouiiiii c'est ça qu'on veut bordeeeel !!!" Même si le temps d'éteindre la télé, de sortir du ciné ou de refermer l'ordi, on est rattrapé par le monde réel.

Ce petit calendrier de l'avent n'a pas pour but d'être un top 24 ultime des comédies romantiques... La liste a fait l'objet d'âpres discussions, de débats, d'arbitrages, d'éliminations à contrecœur. Il reflète aussi un certain formatage, surtout dans le casting. Ce que nous ne remarquions pas il y a dix ans apparaît comme problématique aujourd'hui. De la diversité, il commence (un peu) à y en avoir dans les comédies récentes, mais on revient au problème de départ : une faiblesse cruelle de scénario...

Nous espérons des jours meilleurs pour le casting et le genre dans son ensemble. Car s'il y a bien des histoires universelles, c'est bien les histoires d'amour !

Vive la comédie romantique,
Et Vive l'amour.

Romcom.fr est concocté par Vanessa et Sara. 

  • Instagram
  • Gazouillement