14.png

SILVER LININGS PLAYBOOK

(HAPPINESS THERAPY)

Après 8 mois d'internement pour troubles bipolaires violents qui lui ont fait perdre sa femme et son travail, Pat (Bradley Cooper) réemménage chez ses parents Pat Sr et Dolores

(Robert de Niro et Jacki Weaver). Il est prêt à tout pour reconquérir sa femme Nikki, malgré sa fragilité psychique et l'ordonnance restrictive qui l'oblige à garder ses distances.
Il fait alors la connaissance de Tiffany (Jennifer Lawrence), jeune veuve nymphomane et dépressive qui se met (littéralement) à lui courir après.

3 bonnes raisons de regarder : 

1) Happiness Therapy fait des failles émotionnelles LE vrai sujet du film, et pas un alibi scénaristique factice pour personnages en mal de crédibilité. Traiter des troubles psychiques dans une romcom est un pari osé : le risque est grand de tomber dans le pathos artificiel ou le cliché, mais David O'Russel a trouvé le juste équilibre et nous entraîne dans le tourbillon de souffrance tantôt explosive, tantôt intériorisée de Pat et Tiffany.

2) Pour l'accord parfait entre les deux acteurs principaux. C'est un sans-faute dans le jeu pour Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, qui a d'ailleurs reçu l'Oscar de la meilleure actrice pour cette performance. Ils transmettent avec justesse toutes les nuances de leurs états respectifs, tout en faisant naître très progressivement une forte attirance entre eux. Et nous nous retrouvons derrière l'écran comme Pat Senior devant un match de football à nous écrier : "Mais allez lààà, on s'en fiche de Nikki, regarde Tiffany elle est tellement mieux !"

3) En parlant de Pat Sr, il faut aussi rendre hommage à la galerie de personnages secondaires qui n'ont clairement pas été négligés, ce qui fait une raison supplémentaire de ressortir ce film du lot. Car c’est loin d'être la grande qualité des romcoms américaines. Robert de Niro est parfait en parieur compulsif superstitieux dont on voit bien comment l'impulsivité s'est transmise de père en fils. Jacki Weaver, quant à elle, incarne une mère qui fait tout pour maintenir sa famille à flot. Sans oublier Danny (Chris Tucker) l'ami de l'hôpital psy, Ronnie, coincé dans son mariage et Dr Patel, le psy bienveillant.