23.png

DEFINITELY MAYBE

(UN JOUR, PEUT-ÊTRE)

Will Hayes (Ryan Reynolds), fraîchement divorcé, récupère sa fille Maya à l'école. Après un cours d'éducation sexuelle, celle-ci insiste pour savoir comment son père et sa mère se sont rencontrés. Il lui propose alors de lui raconter les trois histoires qui ont compté dans sa vie, en changeant les prénoms pour que Maya ne devine pas d’emblée qui est sa mère. On retrace alors la vie de Will et ses rencontres avec Emily (Elizabeth Banks), April (Isla Fisher) et Summer (Rachel Weisz).

3 bonnes raisons de regarder : 

1) S'il y a bien une romcom qui sait maintenir le suspense dans son dénouement c'est bien Definitely Maybe... En commençant par la fin (le divorce), le film pose la question : "qu'est-ce qu'une histoire d'amour qui finit bien ?" 

2) Le film ne tombe pas dans la facilité de dépeindre des personnages rivaux de manière caricaturale. Le personnage principal ne s’accroche ni à des boulets antipathiques ni à des pimbêches superficielles beaucoup trop faciles à détester. Ici, Emily la "college sweetheart", April, la militante, et Summer, l'intellectuelle, ont trois caractères subtils et distincts, si bien qu’on a du mal à choisir notre préférée.

3) L'histoire que Will raconte à sa fille nous rappelle 3 règles d’or : la vie est compliquée, l'amour fait des détours et le bonheur n'est pas toujours au rendez-vous. Entre un bon timing et une occasion manquée, la frontière est mince et les conséquences radicalement différentes !  Mais réjouissons-nous ! il n'y a jamais (ou rarement) qu'une seule histoire d'amour dans notre vie. Et elles n'ont pas besoin de finir par "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" pour valoir la peine d'être vécues.