BRIDGET JONES'S DIARY

Bridget Jones (Renée Zellweger), célibataire, bientôt 32 ans, a décidé de reprendre sa vie en mains. Elle a trois bonnes résolutions : perdre du poids, arrêter de fumer et se caser... si possible avec son patron, le sexy Daniel Cleaver (Hugh Grant). Mais sa mère a d’autres projets pour elle : en premier lieu, la rapprocher du détestable et ennuyeux Mark Darcy (Colin Firth).

 

3 bonnes raisons de regarder :


 

1) Parce que Bridget, c’est nous ! Vous savez, cette fille pleine de complexes, qui croule sous les désillusions amoureuses, multiplie les maladresses et compense en se jetant sur le pot non-entamé de Nutella ou la bouteille de vodka, c’est selon. Oui, Bridget est notre héroïne des années 2000, on aime rire des situations rocambolesques dans lesquelles elle se jette, des vents qu’elle encaisse avec plus ou moins de dignité, et des résolutions qu’elle ne tient jamais sur la durée. Avec Bridget on se sent comprises et un peu moins seules. Une happiness therapy en somme…


 

2) Pour la délicieuse rivalité entre Colin Firth et Hugh Grant qui vire, chaque fois, au jeu de mains jeu de vilains. Et termine en apothéose dans un restaurant qu’ils ravagent gaiement, sur une reprise de It’s Raining Men. Tout ça pour conquérir le cœur de la girl next door la plus touchante du royaume. Oh Lord !


 

3) Pour le charme so british de cette comédie, très largement -et modernement- inspirée du classique Orgueil et Préjugés, et qui vous donnera envie de relire tout Jane Austen, depuis Raisons et Sentiments jusqu’à Persuasion.

Romcom.fr est concocté par Vanessa et Sara. 

  • Instagram
  • Gazouillement